A poil !

épilation : J'suis verte à poil, par Polo

A poil !

Epilation (ou pas)

 

Parcours d’une poilue

 La racine du poil

Première fois à la cire dans un institut, adolescente, cadeau de ma mère : les larmes.
Ensuite, la traque continue entre appareil à cire, épilateur électrique, voire esthéticienne dans les périodes fastes.
Pour la moustache, euh pardon la “lèvre supérieure” en langage institut, le cheminement est décolo puis cire et enfin laser, pour carrément finir, sans transition, par me faire les mollets définitif.

Fulguropoil

Le laser, aujourd’hui, je suis contre, mais en vrai je suis bien contente d’être libérée des moustaches et des gambettes grâce à mon inconscience passée.
J’ai aussi testé le laser sur les aisselles, ou plutôt sur une seule aisselle car, bien que plus adolescente depuis longtemps : j’ai pleuré et la dermato a dû s’arrêter en plein chantier.

Je me rappelle cette remarque innocente de mon amoureux après ces séances secrètes de torture au laser : “j’aime bien les filles qui ont un petit duvet”. Aïe.

Il me reste au moins des poils sous les bras et au minou. Mais le laser ça fait mal et la totale c’est trop cher.
Retour à la cire du marché issue de l’exploitation des abeilles et aux additifs douteux ? Beurk.

Epilation au caramel : sus aux poils !

 J’ai trouvé un article de ma copine Saturne*, et telle la Jeanne d’Arc du poil, je me suis lancée dans l’aventure caramel.

– Faire le caramel :

Dans une petite casserole sur feu doux, sans mélanger ni introduire d’ustensile, laisser fondre :
– 1cm de sucre
– le jus d’un demi-citron
– 2 cuillères à soupe d’eau

Pas verte, par Polo
jusque là tout va bien

– le faire refroidir dans une assiette – malaxer pour obtenir une boule

Verte, par Polo
Ayant peur que ça ne se décolle plus, je me suis brûlé les doigts en tentant de former une boule puis ça n’a été qu’un long combat pour décoller le caramel de mes mains.

– appliquer dans le sens du poual
– scratcher dans le sens inverse

Verte, par PoloJ’ai fini par utiliser directement mes mains engluées comme bandes de cire sur le maillot.
Ca a arraché quelques poils mais surtout ceux de mes doigts. Quand j’ai voulu passer aux aisselles, le caramel a durci. Plus moyen de le décoller.
J’ai rincé à l’eau glacée pour tenter d’enlever quelques morceaux pour finalement me rendre compte qu’en fait ça partait mieux à l’eau chaude.

Debrief 

  • Poils toujours en place
  • Grosses plaques rouges en sus
  • Bonus : épilation gratuite de mon abattant de chiottes, de mon carrelage et bouchage de ma douche.

La chatte et le caramel, par Polo
J’attends vos suggestions de tous poils si vous y arrivez mieux que moi.

EPILogue : Retour à mon vieil épilateur électrique

Acheté au siècle dernier, avant le règne de l’obsolescence programmée, c’est un appareil vintage donc écolo. Et côté eau et électricité, c’est plus léger qu’avec mes déboires au caramel (plaque électrique + 500 litres d’eau).
En secret, je me fais parfois griller un poil de moustache revenu d’outre-tombe à l’électrique par une dermato mégalomane qui pratique le surbooking. Alors qu’une salle d’attente entière attend depuis 1h30, elle sort de son cabinet, telle la reine de l’acné, lançant un “vous en faites des têtes !”.
Je sonde actuellement mon amoureux pour connaître son seuil de tolérance à ma pilosité résiduelle. J’espère être autorisée à la forêt vierge, parce que je suis moyen tolérante à la douleur.
Ce sera un petit pas pour la planète et un grand pas pour mon abattant de chiotte.


*Dames Natures

A lire aussi

S’embellir sans : présentation de la rubrique

Lire la suite

Monstruations 3 : comment calmer les douleurs de règles (tout en restant une loveuse)

Lire la suite

Nettoyer propre : présentation de la rubrique

Lire la suite

2 commentaires

  1. Que de souffrance quand même ! alors que les mec’s aiment les poils …. enfin les vieux peut être?.
    Ta grand mère lirait ça elle serait surement horrifier !! elle ne supportait pas la douleur de ce genre.

    Fran6
    Ps: Je pense que tu es la modératrice du site alors ne laisse pas cette réponse ;+)

    1. Je pose la question aux hommes comme aux femmes ! Et oui, certains hommes aiment les poils, comme je l’écris, et pas que des vieux 🙂
      Grand-mère n’avait pas de mérite, elle n’avait pas poils (à part au menton sur la fin). Peut-être s’était-elle fait épiler au laser en secret !
      Bisous Tonton

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *