Accessoires de cuisine : j’ai les glandes endocriniennes

BBPA par Polo. @ Accessoires de cuisine

Accessoires de cuisine

J’ai les glandes endocriniennes

Manger c’est bon. Les intoxications alimentaires, ça fait pas plaisir. Et pourtant, les produits toxiques s’invitent à notre table par mini-bouchées via contenants et ustensiles. Parmi eux, le Bisphénol A et le Téflon. Table des matières.

 

Plastique : alertez, les bébés

Le bisphénol A, ou BPA, s’est fait connaître il y a quelques années avec le scandale des tétines, comme perturbateur endocrinien. Depuis, il est interdit dans la composition des accessoires pour bébés. Mais il n’y a pas qu’eux qui sont susceptibles de se faire perturber les glandes : si les risques sont “probables” chez l’humain (risques cardio-vasculaires, sur le système reproducteur..), ils sont avérés chez les rongeurs. Chez le lapin, tout lapin qu’il est, la molécule peut “inhiber l’érection du pénis.”*

On trouve le BPA dans le plastique des bouteilles et contenants alimentaires, les ustensiles et même certaines conserves en métal. Avec la chaleur, il devient méchant comme la gale. Dommage, en cuisine. Le couplé gagnant est le banal réchauffage au micro-ondes à même le contenant en plastique.

Par ici la bonne soupe au Bisphénol !
Ensuite, le chef vous propose ses pâtes brûlantes égouttées dans une passoire en plastique : sauce BPA.
Pour arroser tout ça, la cave vous sert de la bonne eau en bouteille restée en plein cagnard. Buvez, bisphénolez !

 Solutions

  • Verre
    – Boîtes alimentaires en verre avec couvercle en plastique sans BPA, et fabriquées en France : j’en possède de la marque Duralex*. Le verre présente le pouvoir magique d’être recyclable à l’infini. Je n’ai pas de micro-ondes, mais quand j’en rencontre un, je peux réchauffer ma tambouille directement dans son contenant, après avoir retiré le couvercle pour ne pas l’abîmer. Et même manger dedans, ce qui fait des économies de vaisselle.
    – Bocaux alimentaires :  je les réutilise pour conserver tout un tas de trucs, y compris pour mes cosmétiques maison.
  • Plastique sans BPA
    – Boîtes sous vide en plastique sans BPA de la marque Foody Food* :
    ils permettent de conserver les aliments très longtemps. Je possède un kit de 3 petits, car ils coûtent un oeil.
  •  Métal
    Notre ami est l’inox. Liste de mes trésors :
    – Boîtes en inox avec couvercle sans BPA Kids Konserve sur sansbpa.com*
    – Gourde : en inox de chez sansbpa, j’y trimballe à longueur de journée des infusions hyper funky à température
    – Passoire : j’utilise une vieille passoire en métal achetée dans une brocante
    – Essoreuse à salade : j’ai acquis un bon vieux panier à salade en inox sur sansbpa.com (22€). Faut le secouer dehors. Même en hiver, oui.

Téflon : on n’adhère plus

– Le Téflon, produit anti-adhésif star du siècle dernier, aurait un potentiel cancérogène faible mais à effet cumulatif potentiel, avec tous les perturbateurs endocriniens qu’on s’envoie, y compris par l’air qu’on respire. Un bon petit cocktail.

Si en plus on le frotte au grattoir ou qu’on y farfouille avec des ustensiles en métal, le Téflon finit par se détériorer. Il devient alors moins efficace, donc ça accroche, donc on gratte encore plus fort et ainsi de suite. Ce faisant, il se délite ainsi en particules ainsi que l’aluminium qu’il recouvre et tu ingéres tous ces délicieux aromates dans ton omelette suivante. Et l’alu, c’est toxique.

– La fonte : de la même manière, attention à ne pas malmener la vieille cocotte de mémé (je parle bien de marmite) : elle laisserait alors aussi émerger l’aluminium.

Solutions

  • Le fer
    J’ai acheté une grande poêle en fer chez Biocoop pour 28€. Ma naturopathe est à fond car ce mode de cuisson libère du bon fé-fer dans les aliments. En revanche, c’est capricieux, ça chauffe très vite et c’est un peu ingrat à entretenir. La santé, ça se mérite.
  • La céramique
    Moins toxique que le Téflon mais trop toxique pour mon porte-monnaie.
  • L’inox
    Oui, mais je déteste les doublons, et ma poêle en fer s’accroche.

Aluminium : l’hallu !

Son effet néfaste a été mis au jour via les déodorants pour cause de risques de cancers du sein : tu pues pas des bras, mais tu te tapes la chimio, dommage. D’où l’utilité de fabriquer son déo maison. L’alu, c’est aussi toxique pour les muscles et pour le cerveau. Pas de bol : il rentre dans la constitution de beaucoup de contenants alimentaires, en particulier les fameuses cafetières italiennes.

Solutions

  • L’inox
    Bialetti en propose quelques modèles si tu tiens à ton style italien. Pour m’a part, j’ai choisi la “French Press” de chez Bodum, en verre. Malheureusement, j’ai découvert trop tard que la grille par laquelle on verse le café brûlant est… en plastique. Crotte.

Film alimentaire : arrête ton cinéma

Je n’utilise pas de film alimentaire en plastique, évidemment.
Pas non plus de papier d’alu, évidemment. Même s’il en existe du recyclé.

Solutions

  • Papier-cuisson
    Certifié FSC (forêts responsables) + non blanchi + sans chlore. Le seul du magasin bio, quoi.
  • Une simple assiette pour recouvrir un plat
    De toute façon, je ne garde jamais longtemps les aliments préparés : dans les 24h, un peu plus dans mes “Tupperwares” sous-vide. Encore plus longtemps congelés. En effet, après le décès de mon frigidaire acheté d’occas’, je viens d’acquérir mon premier frigo avec compartiment congel’.
  • Sacs à salade et herbes
    En coton bio, lavables, ils sont parfaits pour conserver du persil hâché au congel’, ce qui évite d’utiliser des sacs en plastiques jetables. Dans le compartiment frigo, je suis moins convaincue par ces sacs en tissu, la salade est vite ramollo. La technique de ma copine Livane est de garder la salade et les herbes lavés, essorés, enroulés dans un tissu dans un “Tupperware”. Mes boîtes sous-vide les conservent encore plus longtemps, d’autant qu’elles sont munies d’une grille amovible pour ne pas que ça baigne au fond.

 

Pour conclure sur une note sucrée, il est à noter que ces matériaux sains pour nous le sont aussi pour la planète : verre et métal sont recyclables, contrairement au plastoc.

Un café sans BPA et l’addition (“imprimée sur papier sans bisphénol”) !

Frigomort, par Polo @ Accessoires de cuisine


Dangers du BPA

Duralex

Sans bpa

Kids Konserve

Foody Food

 

A lire aussi

Gluten : j’suis magicienne

Lire la suite

“Les feux de l’AMAP” Saison 2 : Amour, poirée, potée

Lire la suite

Adopte une AMAP

Lire la suite

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *