Banquer cash

Banque éthique : Cheik Mamie, par Polo

Banquer cash 

qu’advient-il donc de tes pépètes ?

 

Ta banque est-elle cash sur ce qu’elle fait de ton flouze ?

 

Quand tu mets tes pépètes au chaud à la banque, elle en investit 90% dans ce qui lui fait plaiz. Le matin, elle se réveille avec l’envie de niquer la barrière de corail. Le midi elle vomit une centrale nucléaire rejetant tous ses déchets dans les mers. Au goûter, elle rêve de siphonner tout le charbon de l’univers. Le soir, elle s’endort en comptant les baleines mortes. Tout ça en finançant des projets nuisant à l’environnement, aux populations locales, et par extension, mondiales, donc à toi. Rajoute un zeste de corruption là-dessus et là, on est bien.

La plupart des banques financent donc le réchauffement climatique. Parmi les tonnes de financements cracra faits avec nos sous, je prendrai pour exemple ce merveilleux projet de la banque que j’ai quittée, la Société Géniale :

La Société Générale lâche une bombe climatique avec Alpha Coal.
Alpha Coal est un projet d’extraction et d’exportation de charbon. Issu du bassin de Galilée (Australie), le charbon sera acheminé vers les marchés asiatiques en passant par la Grande Barrière de corail, patrimoine mondial de l’Humanité.

• Détonateur d’une bombe climatique :
outre émettre 1,8 milliard de tonnes de CO2 en 30 ans, Alpha Coal jouerait un rôle crucial dans l’ouverture du bassin de Galilée à l’exploitation minière.

• Avec 9 projets de charbon qui contribueraient à émettre presqu’autant que l’Allemagne, le bassin de Galilée constitue selon Greenpeace, le 2e projet de développement d’énergies fossiles émetteur de carbone au monde.

• Le projet menacerait la Grande Barrière de corail, le plus grand écosystème de récifs coralliens de la planète, et les 60 000 emplois qui en dépendent.

Finance responsable*

Hit parade des banques : mon numéro 1

 Elles ont beau nous la faire à l’envers à grands coups de communication en mode greenwashing (éco-blanchiment) les banques ne sont pas bonnes élèves.

Voici le classement par éthique sociale et environnementale induit par leurs activités selon l’étude de l’association “Les Amis de la Terre”*, pas du tout aussi Bisounours que leur nom.

Le classement des banques, par l'association "les Amis de la Terre"

 

 Perfectionniste comme je suis, je voulais évidemment choisir la NEF, classée n°1 dans cette étude, mais elle ne propose pas encore de comptes courants, alors j’ai choisi le Crédit Coopératif, qui appartient au groupe Banque Populaire – Caisse d’Epargne.

Banque de référence de l’économie sociale et solidaire, elle permet aussi à ses clients-sociétaires d’agir pour la planète ou pour une société plus juste. On choisit de placer ses économies en faveur d’un de ces domaines d’investissement ou les trois.

Ce qui est cool, c’est qu’on agit aussi avec son compte courant : on peut choisir vers quelle association est versé le fruit des investissements. En ce qui me concerne, j’ai choisi “Terre & Humanisme”, l’association de Pierre Rabhi chez qui j’ai fait mon stage d’agro-écologie lors d’un été sans un radis : je leur dois bien ça après avoir repeint une de leur chaise en pleine expérience Free Flow. Je viens de voir que 64531,19€ leur ont été ainsi versés en septembre 2017, ils vont pouvoir se racheter pas mal de chaises.

Changement de banque : j’ai le power

 Pour changer de banque, c’est assez simple :

  1. ouvrir ton nouveau compte chez les gentils
  2. transférer les prélèvements/virements : les banques proposent un service qui prend en charge certaines démarches
  3. rendre tes moyens de paiement et résilier l’ancien compte par lettre (après t’être assuré que tous tes chèques ont été débités) en joignant ton nouveau RIB

 En pratique, j’avoue avoir eu du mal à concrétiser tout ça avec le Crédit Coopératif. J’avais du mal à obtenir une réponse à ma demande, j’ai même dû m’y reprendre à deux agences, la première étant résolument trop longue à la détente. Ils doivent être victimes de leurs succès, et c’est tant mieux. Reste à savoir si leurs agents, ici en France, bien au chaud, loin des baleines mortes, mais visiblement débordés, sont bien traités.

 Tu as le pouvoir, y compris de faire savoir à ta banque pourquoi tu la quittes, par écrit, avec copie à l’association “Les Amis de la Terre”, qui regroupe les doléances, pour faire changer les choses.

Société Géniale, par Polo


 

Sources et infos :

*amisdelaterre.org
Finance responsable
Crédit coopératif

A lire aussi

Jetable : n’en jetez plus

Lire la suite

Sous-vêtements bio : j’en ai ras le slip

Lire la suite

S’habiller selon l’ÉTHIQUEtte : présentation de la rubrique

Lire la suite

2 commentaires

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *