Manger bon : présentation de la rubrique

alimentation biologique : Papa aux petits oignons, par Polo

Manger bon

sans se faire prendre pour un jambon

 

Magasins bio : oui mais

Je ne parlerai même pas des enseignes non bio parce que quand j’y vais, contrainte et forcée une fois par an en vacances dans quelque bled dénué de magasin bio, je ne vois que des emballages, des pesticides, des conservateurs.
Du cancer en boîte et des animaux marins morts étouffés par des sacs-plastique.

Le bio de supermarché

Naturalia = Monoprix. Bio C’Bon = Carrefour.
Du faux-bio, d’après moi. Des tomates peut-être sans pesticides, mais qui n’ont jamais vu la terre, sûrement pris l’avion et qui arrivent dans du plastique.
Plus ou moins bon pour votre santé mais pas forcément pour votre palais et pas du tout pour la planète.
Du bio d’opérette, hypocrite, égoïste.
A utiliser en appoint et avec réflexion pour y acheter des marques éthiques ou des produits locaux.

Mon choix : Biocoop (Bioman + Robocop ?)

Local, éthique, écologique, solidaire.
Economie d’emballages, de transport en avion.
Une plateforme d’approvisionnement commune et une gestion indépendante.
Le top.
Dans la même veine : La vie Claire, des indépendants, et les Nouveaux Robinsons, les pionners du genre, mais j’y vais jamais parce que c’est pas à côté de chez moi, voire outre-périph’. Plutôt mourir broyée.
Mais deux bémols :
1- tout comme pour les oeufs non bio, les producteurs d’oeufs bio broient les poussins mâles vivants à la naissance, même chez Biocoop.
2- j’ai peur de devenir une de ces clientes ravies de la crèche à longue tresse grise.
Bio antigroove par Polo

Bilan des courses

Pour moi, c’est Biocoop*, en vrac et en grandes quantités pour petit budget.
Des produits bruts à cuisiner soi-même, pour maîtriser le contenu et son porte-monnaie, encore une fois.
Exceptionnellement un appoint chez les faux-bio, mais bon, en disant bien à la caisse : “non, je n’ai pas de carte de fidélité”.
Et pour les légumes et les oeufs (où qu’on tue pas les poussins) voir l’article :

*https://leretouralaterre.fr/
*http://www.etpourquoipascoline.fr/2016/06/le-prix-des-choses/

A lire aussi

J’suis grainivore : ciao, produits laitiers

Lire la suite

“Les feux de l’AMAP” Saison 1 : « J’suis verte » croque la pomme

Lire la suite

“Les feux de l’AMAP” Saison 3 : AMAP, ton univers impitoyable

Lire la suite