Bio-graphie

Parcours d’une écolo contrariée

 

Parcours d'une écolo contrariée, par Polo “J’suis verte” : le quotidien d’une chieuse à Paris

Hors de question d’avaler des produits chimiques, de consommer aveuglément, de découvrir la planète en la polluant. Et tout ça en vivant à Paris. Le mouton à 5 pattes ?
Par mes râleries et mes ratés je vous livre tout cru le fruit de mes expériences d’écolo active.
Je suis râleuse de naissance. Ma mère dit “exigeante”, parce qu’elle m’aime. Certains disent “pionnière”, mais c’est parce qu’ils me draguent.

“Elle fait rien comme tout le monde, celle-là !”

A manger bio, tout fabriquer moi-même, ne pas avoir de smartphone, je passais pour une illuminée. Déjà que je suis artiste…
Maintenant ils arrivent tous la bouche en coeur pour me demander la recette de ceci, le remède à cela, l’adresse machin.
Cuisine, beauté, santé, ménage, voyage, banque, mode : ras-le-bol de rabâcher, d’où l’idée de ce blog.

De la bio à la bio

Ecolo de la première heure, je choisis l’orientation la plus “cuicui-les oiseaux” après un bac scientifique : ingénieur des eaux et forêts.
Un an à faire pousser des germes dans des boîtes qui puent : pourri.
Guitariste depuis l’enfance, je monte un groupe de rock. A moi la carrière de musicienne : les tournées et la vie à Paris, the place to be.
Je fais de mon mieux pour y vivre en accord avec mes convictions de toujours, en attendant de partir vivre au vert dans un environnement plus propice.
Ce blog me rapproche un peu de la terre (sans trop me salir les ongles), ainsi que de ceux qui y sont sensibles.

Dessine-moi un mouton !

Moi je ne sais qu’écrire mes coups de gueule, mes coups de coeur et puis faire des blagues.
Polo, alias Pierre Lamy, mon complice de toujours à la scène comme à la ville, signe les illustrations. 
Merci à Adrien, le seul geek du monde sachant faire des salades, pour la mise en ligne, ainsi qu’ à Silvère Chagnot, Thomas Capricelli, Damien Richard
à Joëlle Clabet-Oudot pour le coaching d’écriture web,

à Cat Gabillon et David Courtin pour leurs lumières graphiques,
à Florence Gilbert pour son enthousiasme promotionnel,

à mes proches pour leur vert soutien
et à tous mes dé-tracteurs pour m’avoir énervée inspirée.

Et vous mes lapins, z’avez un truc à dire  ?

A lire aussi