“Les feux de l’AMAP” Saison 2 : Amour, poirée, potée

Amour, poirée, potée : le générique des "Feux de l'AMAP" saison 2

La saga est à nouveau relayée par le Réseau AMAP IDF, merci à eux !Saison 2 à découvrir cette semainehttps://jsuisverte.com/feux-de-lamap-saison-2-amour-poiree-potee/accompagnée de son nouveau générique aux petits oignons :

Publié par J'suis verte sur mardi 11 juillet 2017

 Saison 2 : Amour, poirée, potée

Quand amour rime avec topinambour

Précédemment dans “Les feux de l’AMAP” Saison 1 :

Célibataire, “J’suis verte” signe dans sa première AMAP.
Submergée de légumes et déçue de la définition d'”agriculture raisonnée” du producteur, elle décide d’en changer.

J’suis verte propose la botte : AMAP n°2

Pendant ma deuxième année à l’AMAP n°1, je rencontre un mec. En grande prêtresse du végétal, je l’initie au rite du légume, lui qui est plutôt du genre kebab à ce moment-là. Tel un lapin apeuré, il m’accompagne aux distributions, puis finit carrément par se prendre au jeu. Au moment de renouveler le contrat, il décide de s’engager en tant que co-panier officiel.
Mais dans l’AMAP n°1, en plus de ne pas être bio et de proposer des paniers mal proportionnés, il y a du monde, trop de monde, environ 200 membres : c’est l’usine. A tel point que certains dissidents ont créé une AMAP avec 45 membres max et avec un producteur labellisé bio. Résultat : un an sur liste d’attente.
En attendant d’y avoir une place, je trouve l’AMAP n°2
  • même durée de contrat d’un an et même prix que la n°1, soit 15€ le panier de 4kg, dont 1€ solidaire, pour donner des paniers aux habitants de ce quartier défavorisé.
  • Labellisée bio =
    Pas verte, par Polo
    un pas pour moi

 

  • “Loin” de chez moi (7 stations de métro) car à côté de chez lui =
    Verte, par Polo
    beaucoup de pas pour moi
    Pas verte, par Polo
    moins de pas pour lui

Cette AMAP a par ailleurs un nom douteux : “Le haricot bio magique”, et la ferme s’appelle les jardins de Priape. Je veux bien que ce soit le dieu protecteur des jardins mais son érection permanente King Size + “haricot biomagique”, ça fait beaucoup. Ou alors c’est moi qui ai l’esprit mal placé. Bon je préfère encore ces noms sulfureux aux jeux de mots tartes assez usuels du genre “La carotte crieuse”ou “Les top’in en bourg”.

 

Les carottes sont cuites : la garde alternée des légumes

Une semaine après avoir signé le contrat d’un an : c’est la rupture.

La garde alternée des légumes, par Polo

Du coup on fait un planning en ligne de garde alternée des légumes et on ne se recroisera plus, à part furtivement un soir d’hiver. En effet, pendant les mois froids, existe le système des “doubles paniers” : comme ce ne sont pas des légumes rapidement périssables et pour éviter les allers-retours verglaçants depuis la ferme à 100km de là en période de baisse de régime, les distributions n’ont lieu que toutes les deux semaines mais avec double dose. Du coup, à ce moment-là, on décide qui y va en début de distribution, prend nos deux paniers et en laisse un en dépôt pour l’autre qui vient en fin de distribution prendre sa part. Un soir d’hiver, donc : l’un en retard, l’autre en avance et paf c’est “Règlement de compte à OK Carotte”.

AMAP n°3 : de retour sur le marché, “J’suis verte” met la main au panierAdopte un légume, par Polo

A nouveau célibataire, j’ai enfin une place dans la fameuse AMAP dissidente que je vise depuis un an, c’est l’AMAP n°3 :

Pas verte, par PoloPas verte, par PoloPas verte, par Polo

 

 

  • labellisée bio
  • dans mon quartier
  • prix et durée de contrat inchangés

Reste une problématique : les “petits” paniers sont trop gros pour une célibataire.

J’envoie un mail groupé aux “amapiens” en quête d’un “co-panier” pour partager un contrat et y aller une semaine sur deux car ça me gonfle d’y aller toutes les semaines. En bonne saltimbanque, j’ai la phobie des horaires fixes.

Un mec me répond : il est partant. On se rencontre le jour des inscriptions, on fait nos petits chèques, deux-trois blagounettes et c’est reparti pour l’agenda en ligne sur un an.

Jusque là tout va bien.

Arrive l’hiver et ses fameux “doubles paniers” distribués seulement toutes les semaines. On se retrouve au local de distribution pour partager nos légumes en deux et commencent les courbettes des courgettes.

  Le co-panier, par Polo

De chou rave en pâtisson, on finit par aller dîner après les distributions et hop quand l’été arrive, je lui mets la main au panier.

Ou comment finir par tout de même manger ces p*** de topinambours chez lui.

Bien ouèj.

On s’est séparé le soir-même de notre dernier panier au contrat.
Aussi parce que les paniers n’étaient pas assez diversifiés.

Nouveau changement d’AMAP en vue.

Dans la prochaine saison “AMAP, ton univers imitoyable”, ton univers impitoyable “J’suis verte” décide d’arrêter les co-paniers masculins.

 

A lire aussi

“Les feux de l’AMAP” Saison 1 : « J’suis verte » croque la pomme

Lire la suite

“Les feux de l’AMAP” Saison 3 : AMAP, ton univers impitoyable

Lire la suite

Un commentaire

  1. Excellente série bientôt diffusée en VOD ? moi je me demande bien qu’il elle à chopé au 3ème épisode…en même temps j’ai déjà lu le bouquin, on va voir si le scénar suit !

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *