Pollution intérieure : le vers est dans la pomme

Pollution intérieure

Pollution intérieure

Le vers est dans la pomme

En 2005, l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur a montré que les moisissures sont présentes dans 37% des logements français, que 100 % des logements sont pollués au formaldéhyde et que l’air intérieur est 2 à 5 fois plus pollué que l’extérieur. Fuck.

Moi, j’me la pète avec mes contenants sans bisphénol, mes produits ménagers maison non toxiques et mon année à la campagne pour fuir un appartement parisien moisi.

Mais bon, y’a du taf.

Casse-toi tu pues : qu’est-ce qui pollue ?

les chimiques

  • monoxyde de carbone : chauffage…
  • plomb : peinture…
  • phtalate : accessoires de cuisine…
  • solvants : traitements des bois, toluène dans la moquette…
  • gaz radioactifs : radon dans les caves…
  • tabagisme passif (et actif aussi, banane)

les biologiques

les allergènes

  • particules
  • fibres

les invisibles

Allô maman bobo : qu’est-ce qui dépollue ?

Des maux de tête au cancer du rein ou du poumon en passant par les maladies cardio-vasculaires et les allergies jusqu’aux troubles de la reproduction, la parade est de prendre le mal à la racine :

  • bien acheter
  • bien entretenir
  • aérer
  • nettoyer “propre”

Je cite l’article très complet mais un poil longuet et austère de Planète Info* :

  • Privilégiez dès l’achat les produits qui contiennent le moins de polluants possibles. Certaines informations ont été mises en place pour vous aider :
    • L’étiquette COV (obligatoire pour tous les produits vendus en France) : signale le niveau d’émissions en composés organiques volatils, d’une échelle de A+ (émissions très faibles) à C (émissions fortes).
    • Les écolabels : achetez de préférence des produits portant l’écolabel européen
    • Les pictogrammes : ils sont là pour vous signaler d’éventuels dangers (produit inflammable, toxique, etc.)
  • Lisez bien le mode d’emploi avant d’utiliser un produit, et respectez les doses préconisées, ainsi que les indications de sécurité.
  • Installez des appareils fiables et performants (chauffage, ventilation, etc.) et veillez systématiquement à leur bon entretien.
  • Attention aux mélanges de produits (de bricolage, d’entretien…) qui peuvent provoquer des émanations dangereuses. Par exemple, l’eau de Javel, mélangée à un acide (comme un détartrant), dégage du chlore, un gaz irritant. Les produits odorants (peinture, colles, parfums, cosmétiques, désodorisants) dégagent tous des COV, n’en abusez donc pas. Idem pour les bougies parfumées et l’encens, dont la combustion dégage du monoxyde de carbone, très toxique.
  • Évacuez l’humidité : en cas d’infiltrations ou de remontées capillaires dans les murs, il est nécessaire d’améliorer l’étanchéité de votre maison.
  • Pour l’aération, choisissez votre VMC avec l’aide d’un professionnel, car le bon choix dépend du contexte de chaque logement. Elle doit être nettoyée régulièrement pour ne pas s’encrasser et rester efficace.
  • Attention ! Un logement nettoyé avec des produits toxiques n’est pas forcément un logement sain !
  • Malheureusement, les plantes vertes ne dépolluent pas significativement l’air intérieur**.

 

Et merde, mon fidèle ficus redescend donc au simple rôle de plante verte, le pauvre.

Ficus centenaire de 13 ans
Ficus centenaire de 13 ans


*https://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/pollution-air-interieur.php

**https://www.notre-planete.info/actualites/actu_3483_plantes_pollution_air_interieur.php

http://www.prevention-maison.fr/pollution/#/home/introduction

A lire aussi

(S’)entretenir tout doux : présentation de la rubrique

Lire la suite

Vivent les morts !

Lire la suite

Nettoyer propre : présentation de la rubrique

Lire la suite

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *